Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lamaisondupoete
  • : Travaux de petites mains : broderie, point de croix, activites manuelles
  • Contact

Profil

  • Lamaisondupoète

Des amis tout autour du monde

CLIKTIC 
----------------------------------
Forum des copines link
Forum un fil au doigt link
Forum 123comptons les croix link
----------------------------------
Elles brodent et bricolent

Audrey, La Fée Carabosse link 
Aurore link
Azélie
Bea463 link
Bidouillette link
Blackyrose link
Cedibo
Corinne, MissFil link
Danielle link
Fred55 link
Frederique
Isabelle
Josette, l'Atelier de Jo link
Magali, LiliHR link
Marie-Ange
Muriel et Celine, MLa Fée Clochette
Nathalie, Tout pousse au bord des chemins link
PiuPiu link
TiteFée link
Vick, Vick  et pique et colle link
Virginie, Virg et ses passions
Zabelle29link
Zazimuth link


Faites comme chez vous...

... mais n'en abusez pas

Cyberstitcher link
Chez Carinne link
Point de croix et Cie link

Kissy Cross link

Bienvenue

23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 23:19

Alors que difficultés politiques et affrontements continuent ici et là sur le territoire libanais,
ce dimanche 22 juin
une foule de fidèles, évaluée à plus de cent mille fidèles,
étroitement encadrée par un service d’ordre particulièrement vigilant,
bravant l’étouffante chaleur d’un soleil de plomb sur une place sans ombre,  
a assisté à la cérémonie de béatification du père Jacques
en présence des trois principaux pôles du pouvoir.

 

Le père Jacques Haddad (1875-1954),
appelé aussi Jacques de Ghazir
ou Abouna Yaacoub (Père Jacques en arabe),
prêtre de l’ordre des Frères mineurs capucins,
a été béatifié hier par le cardinal José Sraïva Martins,
préfet de la Congrégation pour les causes des saints,


en présence du chef de l’État, le général Michel Sleiman,






du président de l’Assemblée, Monsieur Nabih Berri






et du Premier ministre Monsieur Fouad Sanioura.

 

C’est la première fois qu’une cérémonie de ce type se déroule dans cette partie du monde,
à Beyrouth et non à Rome ; le Vatican ayant voulu faire de la cérémonie
un événement unificateur, conformément à un mot
que répétait volontiersle nouveau bienheureux : « Ma communauté, c’est le Liban. » 

 
Le patriarche maronite, le cardinal Nasrallah Sfeir,
a lu l’Évangile du Bon Samaritain choisi pour la cérémonie,
et prononcé l’homélie, faisant l’éloge d’un homme qui comptait toujours
sur la Providence, dont « la banque , disait-il, ne fera jamais faillite ».

 
Il a été rappelé que, place des Martyrs,
le sang de Libanais de toutes les confessions a été versé,
ce qui a fait du Liban « une nation pour tous ses fils ».

En raison de la présence du chef de l’État,
mais aussi conformément à une ancienne tradition,
la garde présidentielle a fait retentir un air de clairon avant les paroles de consécration,
honorant ainsi la présence réelle de Dieu selon la foi chrétienne.


En devenant aujourd’hui Bienheureux Abouna Yaacoub a donc franchi un pas
sur la voie de la canonisation,
titre qu’avaient mérité avant lui Saint Charbel,
Sainte Rafqa et Saint Nehmetallah Hardini, Libanais eux aussi.

Il sera fêté le 26 juin.

 

 

 

Source : L’Orient-Le Jour, Fady NOUN.




 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lamaisondupoète - dans Le Pays du Cèdre
commenter cet article

commentaires

fred 24/06/2008 06:38

merci pour cet article bien interessant

en esperant que les affrontements s'arretent un jour dans ce beau pays

j'te bizouille ma belle

Pages