Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lamaisondupoete
  • : Travaux de petites mains : broderie, point de croix, activites manuelles
  • Contact

Profil

  • Lamaisondupoète

Des amis tout autour du monde

CLIKTIC 
----------------------------------
Forum des copines link
Forum un fil au doigt link
Forum 123comptons les croix link
----------------------------------
Elles brodent et bricolent

Audrey, La Fée Carabosse link 
Aurore link
Azélie
Bea463 link
Bidouillette link
Blackyrose link
Cedibo
Corinne, MissFil link
Danielle link
Fred55 link
Frederique
Isabelle
Josette, l'Atelier de Jo link
Magali, LiliHR link
Marie-Ange
Muriel et Celine, MLa Fée Clochette
Nathalie, Tout pousse au bord des chemins link
PiuPiu link
TiteFée link
Vick, Vick  et pique et colle link
Virginie, Virg et ses passions
Zabelle29link
Zazimuth link


Faites comme chez vous...

... mais n'en abusez pas

Cyberstitcher link
Chez Carinne link
Point de croix et Cie link

Kissy Cross link

Bienvenue

5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 22:47

          Douma, c’est un tout petit village de la montagne du nord du Liban, jumelé avec Dignes les Bains, vous savez, ce petit village des Alpes de Haute Provence !

          Il s’y tient chaque année au mois d’août un festival de soirées théâtrales, poétiques, musicales… Je ne me lancerai dans une liste fastidieuse de noms inconnus.

         

Ce Dimanche, l’Union des Français de l’Etranger avait organisée un concours de pétanque. 27 équipes se sont affrontées, dont quelques équipes de Juniors prometteuses. Evidemment, ça a pris la journée.
        Marc a trouvé que l'espace serait impeccable pour organiser une journée Tir à l'arc... Et derrière les arbres, au fond, il y a un mur... C'est à réfléchir...

     L’après midi, il y avait Dictée, une de ces dictées dont Bernard Pivot a le secret… Une quarantaine d’adultes, une douzaine d’écoliers… et cette année, eh bien c’est un junior qui a eu le moins de fautes : 6 seulement !

          Pour les promeneurs, la journée se passe en ballades dans les rues du vieux souk, rendu piéton pour l’occasion.
       Les habitants assurent des repas dans la plus pure tradition : tabboulé, bien sûr,  fattouch, brochettes, kibbés, hommos et mtabbal… En dessert, de la glace, pas vraiment libanais, mais aussi du nammoura, des figues fraîches, la saison vient de commencer…Miammm, ça c’est un de mes péchés. Mais on trouvait aussi des crêpes !

          Parmi les artisanats les plus développés, citons le crochet, (oui, oui, Bidouillette…), la ferronnerie, la menuiserie, et la fabrication traditionnelle du savon.  Tous les jours, à travers le village, des activités variées sont proposées, des randonnées, des conférences, des récitals et des soirées folkloriques, pour grands et petits.

 

 

Un tout petit peu de géographie...

          Douma s’étend sur le flanc d’une colline dans le caza de Batroun, à 1100m d’altitude.

          On est à 35 km de Batroun et à 85 km de Beyrouth. Pour y arriver, on passe par le village de Mejderfel, dont les archéologues estiment que l’existence remonte à 2000 ans avant Jésus-Christ… Puis, Kour, Kfarhatna, Zein, Assia et enfin Douma. Dernier village avant Tannourine connu pour ses sources  d’eau minérale !

 

 

Un peu d’Histoire ?

 

          Il aurait hérité son nom de l’impératrice Julia Domna, épouse de l’empereur romain Septime Sévère (193 et 211 av. J.C.), qui aimait y passer l’été. Renommé pour ses eaux minérales, Douma était un centre thermal pour les cures traitant les maux d’estomac.

          Les Romains y édifièrent un temple dédié au dieu de la médecine et le sarcophage de Castor, son serviteur et celui de Hygia, est exposé sur la place du village ; c’est l’orientaliste Ernest Renan qui, en 1860, lors d’une visite, déchiffra l’écriture gravée sur ce sarcophage.

          L’entrée du temple est également bien conservée. À l’époque byzantine, une église y a été édifiée.

 

          La municipalité du village œuvre de pair avec l’Association de sauvegarde du patrimoine pour préserver la richesse architecturale et naturelle de la localité, et créer de nouveaux emplois dans la région.

     Outre la sauvegarde des maisons traditionnelles en pierre de taille blanche, avec des toits en tuiles rouges, et des champs d’oliviers millénaires, la municipalité de Douma a construit une usine de recyclage qui traite l’ensemble des déchets du village et des localités avoisinantes et en transforme une partie en sable agricole. Y sont aussi  recyclés le verre et le fer.


          Un petit village tranquille, comme on n'imagine pas dans ce Liban si souvent à la Une de la folie moderne... Moi, c'est ce Liban-là que j'ai envie de faire connaître...


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lamaisondupoète - dans Le Pays du Cèdre
commenter cet article

commentaires

Nathalie 21/08/2008 08:16

Merci pour ce reportage ... Nathalie

Alexandrine 21/08/2008 08:16

Sympa de nous montrer des images comme celles ci du Liban. Que l'on imagine pas d'ailleurs. Etant donné que l'on nous présente aux infos que des images d'un pays meurtri et déchiré par la guerre.
Merci pour cette ballade je reviendrai en prendre plein la vue !!!!!!!

biba24 16/08/2008 17:37

Oh ! Merci pour cette visite ! On préfère effectivement entendre parler du Liban comme tu le fais plutôt que par nos journaux télévisés... les nouvelles ne sont pas toujours gaies en provenance de ton pays qui a l'air si beau !

Pages